Sysiphus, le nouvel album de 7 Weeks.

Je ne vais pas attendre ma chronique musicale de l’été pour faire un post sur le tout nouve​l album du groupe​ 7 Weeks​, intitulé Sysiphus​.

7 Weeks ?

Déjà, ​”​c’est qui 7 Weeks​?​​”​, direz-vous​. Et bien c’est un groupe de rock français actif depuis une ​petite quinzaine d’années​ (2006 pour être précis)​, qui a longtemps été qualifié de stoner, mais qui se qualifie lui-même de heavy rock band. Et en effet, 7 Weeks c’est un C130 qui aurait coupé ses moteurs en plein vol: c’est super lourd mais ça plane. Déjà, quelle idée géniale : tout est composé par la paire batteur/bassiste (“yeah, rythm section represents!” )
Ils ont une histoire faite de hauts et de bas. Pas sur le plan musical (ils ont toujours été excellents) mais sur le plan du succès et de la visibilité auprès du public. Jusqu’il y a peu, pas où peu de présence sur les plates-formes de streaming et les réseaux sociaux, et un site Web lonctemps digne des eighties​ (j’exagère à peine)​. Ajoutez à ça peu de concerts hors de France. Ajoutez encore à ça une quasi absence de torrents disponibles. Je sais, c’est pas bien les torrents, mais quand on est pas bien connu, faut les pousser, pas les chasser (surtout si on n’est pas dispo en streaming). Ça aide à faire vendre de vrais albums (ou leur version digitale) et à ​booker des concerts. Mais voilà une époque révolue avec ce nouvel album “Sysiphus” ​après des réajustements de label​,​ channels Spotify, vente des fichiers audio sur qobuz, etc. On va y venir, à ce nouvel album, mais avant, petit détour par leur discographie.

Back in time

Tout commence par un EP​ en 2006, puis un premier album -B(l)ack Days- en 2007. ​S’en suit une tournée de +/- 25 dates. Vient ensuite All Channels Off (2009), qui vaut vraiment le détour, c’est une succession de perles. Alternance de passages heavy, de passages “ambient” avec toujours un bon travail sur l’aspect mélodique. Ce n’est jamais “hurler pour hurler”. Au hasard, choisissez les tracks “All Channels Off”, “Deadloss”, “The Wait” ou les deux pistes de clotures: “Whisper – and Dig the ground” et “600 Miles”. Des cartons, je vous dis.
 
Et puis d’un coup, changement de direction, ils font un projet original et inattendu: ils reprenent en 2011 un vieux film des années 70 intitulé Dead of Night / Deathdream et en composent une musique alternative, qu’ils joueront en live pendant la projction du film, à une vingtaine d’occasions. Le pitch du film: un soldat américain se fait tuer (au vietnam, je crois), mais revient quand même à la maison -mort vivant- et puis ça dérappe, il commence à manger les gens, etc etc. Bref un chef d’oeuvre du 7è art, mais si on le prend au second degré, et que ça s’accompagne de l’album “7 Weeks plays dead of night”, c’est excellent. On est plus sur leur côté “ambient rock”, mais ils font ça vraiment très bien.
Tant qu’à faire, le film est dispo sur youtube:
 
Viennent ensuite les albums Carnivora (2013) et A Farewell to Dawn (2016), où ils restent fidèles à eux-mêmes, mais avec le grand mérite de ne jamais se répéter. La production est de plus en plus fignolée. Ils ont tourné pendant toute l’année 2017. Les albums sont aussi disponibles sur spotify (entre autres).
 

Sysiphus

En 2018, doutes et changements de line-up, fatigue de porter un projet depuis 10 ans sans toujours avoir la reconnaissance espérée. Mais ils décident de malgré tout repartir en studio (voir l’interview avec le chanteur Julien Bernard ici https://www.youtube.com/watch?v=VI8mGUwulco). Et ils ont bien fait. Ce 31 janvier 2020 sort Sysiphus, un album très abouti, alternant grosse énergie et ambiances planantes. Avec un peu plus de claviers que par le passé, mais juste pour habiller: la colonne vertébrale reste des riffs costauds et une batterie qui claque.​ Pour vous faire une idée, écoutez le single “Solar Ride”, sorti quelques jours avant l’album, et le morceau de bravoure guitaristique (sans rien perdre en gnak) “667-Off”.​
 
Sysiphus est dispo en streaming, mais aussi en download sur Qobuz (hi res) ou en vente “physique” sur le site de 7 Weeks.
Après contact avec un responsable du groupe, je peux déjà annoncer qu’ils seront en Belgique au ParkRock, festival qui aura lieu à St Ghislain le 15 aout 2020 et auquel se produira aussi cette année … Elmer Food Beat! Ronondidju, je serai en vacances … en France … j’espère qu’ils viendront à d’autres occasions. 
 
Enjoy
 
 
 
 
   
 

Blog at WordPress.com.

Up ↑